ORESAMA

ORESAMA


SYNOPSIS

Miyavi est en pleine gloire. Alors qu’il est sur la route, il s’endort et fait un rêve étrange. Survient un phénomène irréel. La voiture se désintègre et le chanteur est projeté dans le passé… Le sien !


PARTIE DU CONCERT DU FILM


FICHE TECHNIQUE

  • Titre: Oresama
  • Année: 2003
  • Pays: Japon
  • Genre: Biographie, fantastique
  • Durée: 66 mn
  • Réalisateur – Marumo
  • Planning – Gotô Keisuke
  • Planning – Fujimori Hiroshi
  • Scénario – Kabushikigaisha Furiiuiru
  • Producteur – Suzuki Hiromitsu, Shimada Ryôko, Miyada Sankiyo
  • Producteur Executif – Suzuki Kôsuke
  • Musique – miyavi
  • Musique – Endou Kôji

CASTING

  • Dans son propre rôle – miyavi
  • Shini – Takano Hassei
  • Ryuu – Kubata Shôta
  • Fujiko – Hamasama Akane
  • Kaori – Oogushi Erika
  • Katsu-chan – Matsushima Ryôta

MON AVIS

Ce film est fait pour les fans et uniquement pour les fans. Ne cherchez pas un grand scénario ni une fabuleuse prestation, il n’y en a pas ! De plus il s’apparente plus à un long court-métrage qu’à un véritable film. Le DVD est lui aussi adressé aux fans avec des bonus à gogo et un livret de 50 pages. Ce DVD n’a pas encore vu le jour en France.

Oresama veut dire « moi-même ». La particule « sama » accentue le respect. ce n’est pas étonnant de la part de Miyavi qui est, comme nous le savons, un grand narcissique. Il y a un côté mignon à sa forme de narcissisme, cela dit.

Donc ce film parle de lui adulte, de lui enfant, de lui connu, de lui comme s’il était à ses débuts.

Par on ne sait quel hasard, il atterrit dans le passé et va tomber sur son LUI enfant avec lequel il va tisser des liens… Ça tombe plutôt bien !!!!!
Il lui prodiguera alors des conseils. Le match de foot au cours duquel il va se blesser et perdre tout espoir de devenir joueur professionnel, est proche.
Miyavi aura-t-il le courage de prévenir son MOI petit ?

Sans argent et ne sachant  faire que de la musique, il va tout reprendre au commencement comme à l’époque où il a débuté.
ORESAMAORESAMAORESAMA
ORESAMAORESAMAORESAMA

Bref, c’est vraiment pas génial comme film. Si je n’aimais pas Miyavi, j’aurais coupé court assez vite. Donc si vous ne le connaissez pas ou si vous ne l’appréciez pas, laissez tomber. Mais si vous avez l’habitude de suivre cet artiste, il y aura des passages qui vont feront rire et vous ne serez pas interloqué par sa démarche d’homme bourré ou par ses réactions un peu bizarres et décalées.


STREAMING

Part 1

Publié par Lisa

Bonjour, petit(e) promeneur(se) du net ! Sois le(a) bienvenu(e) ! Depuis que j'ai rejoint la team des gens qui aiment parler lifestyle, je bafouille et je cafte sur mon quotidien. Mais il faut que je vous prévienne... Ce quotidien est teinté par le regard passionné que je porte sur la Corée et le Japon. J'espère vous faire passer un moment sympathique à chaque lecture. Il m'arrive même d'être un peu rigolote... parfois... À très bientôt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :