Le CHÉRUBIN qui faisait PIPI

Un jour, Lisa s’en fut faire un citytrip ! Elle quitta la France pour sa voisine, la Belgique. Le temps d’un périple de deux jours, elle visita Bruxelles.

Elle fit alors connaissance avec le Manneken-Pis, cette statue célèbre d’à peine 50 cm représentant un enfant en tenue d’Adam, faisant un gros pipi.
Curieuse, elle chercha à en savoir plus sur ce poupon à la renommée mondiale.

Un peu d’histoire pour commencer…

Les origines de la statue sont un peu confuses. On sait que la statue dont la première version était en pierre, fût remplacée en 1619 par la version actuelle en bronze.
Elle représente l’ouverture d’esprit des Bruxellois.
D’abord posé sur un pilier, on déposa le « Petit Julien » (son autre nom) au creux d’une niche en 1770.

Mais qu’est-ce qui inspira cet « enfant qui pisse » ?!

Il existe plusieurs petites histoires à ce sujet.

Ce serait le petit duc de Lotharingie Godefroid III qui se redressa dans son berceau, qui trônait en plein champs de bataille, pour se soulager. Cette image redonna du courage aux troupes qui se lancèrent à coeur vaillant sur l’ennemi.
Une autre histoire raconte que l’enfant d’un riche bourgeois qui le déclara disparu, fût retrouvé alors que le garçon urinait au coin d’une rue.
Une troisième histoire narre qu’une mèche d’explosif fût inondée par le jet d’un jeune garnement et ainsi, la ville sauvée.
Ou encore, et cette fois-ci on donne dans le farfelu, qu’un petit adorait vider sa vessie sur la maison d’une sorcière. La vilaine dame, outrée, voulu changer l’enfant en pierre mais un saint homme déposa une statue à la place du bambin.

Aujourd’hui, le Manneken-Pis, mondialement connu, est devenu un vrai fêtard. Il participe à un tas d’événements plus ou moins culturels. L’eau qui s’écoule de sa personne est parfois substituée par de la bière qui sert à remplir les verres des badauds qui trinquent joyeusement. Heum… je vous l’accorde… l’image est un peu scato… mais pourquoi pas !

Plus on a d’idées folles et plus l’on rit !

L’autre idée, et que je trouve relativement sympathique, est celle de vêtir ce petit homme nu en hommage à telle ou telle contrée, à tel ou tel personnage, ou encore à telle ou telle célébration.
C’est d’ailleurs ce qui a inspiré cet article car je voulais partager avec vous ces clichés que j’ai trouvé sur le net (notamment grâce à son site dédié).

En arbalétrier

En confrère du Petit Vin blanc


En Serbe


En AGRO (?!)


En clown


En préservatif (Pour la journée contre le sida)


En 112 SOS


En Africain


En agent de nettoyage


En Baseballeur


En sportif Para-olympique


En Berger Catalan


En Bolivien


En Chef Boulanger


En Brésilien


En Christophe Colomb


En Colombien


En Astronaute


En Dracula


En Elvis


En Portugais


En petit chanteur de rue


En titi Parigot


En Chinois


En Hip Hop Boy


En Jamaïcain


En Marocain


En Mexicain


En Nelson Mandela


En Nicaraguayen


En Papa Noël


En Pompier


En Reporter sans frontière


En coureur du Tour de France


En Américain patriote


En Vietnamien


En Obélix


En D’artagnan

D’autres Manneken-Pis sont dispersés dans le monde comme en France (à Colmar), en Afrique ou au Japon.

Et c’est avec le Japon que je vais clore ce voyage autour du chérubin qui faisait pipi.

À Tokyo, on peu admirer notre Petit julien en gare de Hamamatsuchô, au niveau du quai 3-4.

Comme celui de Bruxelles, il est régulièrement habillé de différentes manières.

Les Japonais aiment tellement cet emblème que le 3ème leader automobile du pays, Honda, en a fait le symbole de l’énergie à l’hydrogène conçue pour ses nouveaux modèles de voiture; modèles présentés au salon de l’auto de Tokyo 2013. Le réservoir de ces 4 roues peuvent se remplir en 3 minutes et permettre au conducteur de rouler sur 500 km.

Autrement dit un flux incessant est distillé du réservoir vers le moteur. Un peu comme le pipi du Manneken-Pis…


Bon… Fallait oser tout d’même….

Quant à moi, j’ai été surprise de me retrouver face au jet cristallin du petit bonhomme, car oui, il est vraiment petit. C’est d’abord une foule qui apparaît au détour d’une rue. Il a fallu jouer des coudes pour prendre quelques clichés flous de la statuette. Secrètement, j’ai espéré qu’il soit déguisé mais malheureusement il n’était vêtu que du froid de l’hiver.

Je vous dis à très bientôt avec peut-être le récit de mes aventures Bruxelloises.

Tchao Tchaaaaao

Publié par Lisa

Bonjour, petit(e) promeneur(se) du net ! Sois le(a) bienvenu(e) ! Depuis que j'ai rejoint la team des gens qui aiment parler lifestyle, je bafouille et je cafte sur mon quotidien. Mais il faut que je vous prévienne... Ce quotidien est teinté par le regard passionné que je porte sur la Corée et le Japon. J'espère vous faire passer un moment sympathique à chaque lecture. Il m'arrive même d'être un peu rigolote... parfois... À très bientôt !

3 commentaires sur « Le CHÉRUBIN qui faisait PIPI »

  1. Alors là, je ne m’attendais pas à rigoler autant en voyant le titre de ton billet. Les personnes qui ont eu l’idée de ces costumes sont pour moi des génies. Grâce à toi, j’ai commencé ma journée dans la bonne humeur. Merci pour le partage.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :