THE LIES WITHIN, la vérité est dans la boîte

THE LIES WITHIN est un thriller coréen diffusé sur Netflix et conjointement sur OCN depuis Octobre 2019. À l’origine de cette série policière qui ne fait pas toujours dans la dentelle, il y a 3 femmes justement. La réalisatrice LEE YOON JEONG (Cheese in the trap) s’est acoquinée avec la scénariste JEON YEONG SIN (Argon) et avec WON YOO JUNG qui fait ses premiers pas dans l’industrie.

Côté acteurs, nous retrouvons LEE MIN KI (Beauty Inside, Because this is my first life…), parfait dans le rôle de l’inspecteur JO TAE SIK, et LEE YOO YOUNG (Your Honnor, My Fellow Citizen…) à qui il donne la réplique. Cette dernière endosse le costume de KIM SEO HEE, une femme douce et simple qui sera poussée sur le devant de la scène politique afin de sauver son mari disparu.

LE PITCH

Fatigué de sa vie d’inspecteur, Jo Tae Sik aspire à plus de tranquillité. Il se prépare à rejoindre le petit poste de police de sa campagne natale.
Une affaire tombe. Un simple suicide. Puis, une autre. Un accident de la route. C’est le député Kim Seung Cheol, figure illustre de la ville et du monde politique. Mort sur le coup.
Quelque chose cloche. L’inspecteur Jo rejette petit à petit la thèse du simple accident.

Kim Seo Hee est la fille cadette du député Kim Seung Cheol. Lors des funérailles de ce dernier, une personne manque à l’appel. C’est Jeong Sang Hun, le mari de Seo Hee.

La jeune femme reçoit alors un horrible message. Si elle refuse de suivre les traces de son père, Sang Hun mourra dans d’atroces souffrances.

Désespérée, elle se joint à l’inspecteur Jo Tae Sik, dans une course macabre, afin de sauver son époux.

TRAILER

UN BON THRILLER, MA FOI !

L’histoire débute avec une pléthore de personnages qui semblent ne rien avoir en commun. Une femme se jette du haut d’un toit. L’affaire est vite réglée. La petite équipe de policiers sort boire et manger. Un homme et son beau-père se disputent. L’homme part, suivi par sa femme qui se croit bafouée. Son beau-père semble vouloir le rattraper. Perte du liquide de frein. Des phares éblouissants. La voiture part dans le décor.

On apprendra par la suite que, bien entendu, tout ce petit monde est lié, que les coupables ne sont pas toujours ceux que l’on croyait et que toutes les motivations bonnes ou mauvaises servent à cacher un énorme mensonge (d’où le titre).

Au menu de cette sombre intrigue, on nous propose du suspense, du lobbyisme, des drames, des meurtres, de la corruption, asservissement de la presse, de la politique, des rats véreux, quelques coups de feu et des membres coupés. De quoi se régaler, en somme.

QUELQUES BONS POINTS

La qualité de la réalisation est au rendez-vous. Ce drama est propre, fluide et esthétique. L’atmosphère se tend par moment, assez pour nous maintenir en haleine. Le scénario proposé est au final plutôt bien ficelé et évite le piège de la redondance. Je n’ai noté aucune perte de vitesse malgré quelques longueurs.

Au niveau des acteurs, je n’ai vu que LEE MIN KI qui m’a subjuguée. Je ne le connaissais pas dans ce type de rôle et je trouve qu’il s’en sort haut la main. Blasé de prime abord, il se métamorphose au fil de l’enquête. Les faits, le ramenant à son propre passé, ravivent en lui une flamme quasi éteinte. Il s’entêtera jusqu’à en faire une histoire personnelle. Son personnage est merveilleusement bien construit. Tourmenté par un vieux souvenir, il n’en reste pas moins un homme à l’intelligence aiguisée, droit et sans peur. (Mon idéal, quoi. Jo Tae sik, si tu m’entends…)

Le dernier épisode m’a véritablement émue. Pas dans sa totalité, je dois l’avouer, mais les derniers passages sont extrêmement touchants, à mon sens.

ET DES MOINS BONS

Les points qui peuvent chiffonner, j’en ai dénombré quelques uns. Malheureusement !

En ce qui me concerne, j’aime le style coréen, entendez par là que j’affectionne ces ponctuations d’humour sorties du néant et qui ne s’incrustent pas forcément aux meilleurs instants.
Cependant, je conçois qu’ils peuvent vite devenir gênants pour d’autres.
D’ailleurs, l’apprentie inspectrice Kang en est la digne représentante. C’est une bouseuse, une vraie. Elle conserve son accent campagnard et en joue. Elle n’est pas très maligne et en joue. Elle fantasme sur son supérieur et le clame (bon, là, je peux comprendre).
Sauf que tous ces petits défauts nous servent un personnage féminin bourrin et écervelée, incapable de prendre des décisions matures par elle-même. Et la seule fois où elle se lance… DRAME !

L’autre figure féminine, Kim Seo Hee n’est pas vraiment favorisée, elle non plus. Elle est presque fade. Alors, certes, elle sort de sa torpeur (et de sa coquille de gentille fifille à son papa) lorsqu’elle renifle la crasse existante sous la disparition de son mari mais peut-être un peu tard. C’est dommage, j’aurais aimé la voir dans un rôle plus étoffé.

PAR CONTRE, les facilités de scénario m’ont déçue à plusieurs reprises. Il y a tellement TROP DE TOUT que forcément, il vaut mieux suivre quelques raccourcis. Néanmoins, une histoire plus simple avec moins de détails parallèles aurait été un choix plus pertinent.

ET DONC, EN RÉSUMÉ ?

Je conseille vivement THE LIES WITHIN, bien évidemment. Hormis, ces fichues facilités de scénario où l’on efface les difficultés (ainsi que certains personnages) avec un coup de baguette magique, cette série vaut le coup d’être visionnée. Elle sent bon l’adrénaline et la sueur collée au t-shirt. La preuve en est que j’ai envie de lui accorder un bon 7/10 et sachez que je n’attribue pas ces scores aisément. Les épisodes s’enchaînent et la musique très 80’s du générique refile quelques frissons dès les premières notes.

La fin… La fin… je ne sais qu’en penser. Elle me perturbait déjà quelques épisodes auparavant. Cette fin, je l’ai dessinée dans ma tête sans vouloir trop y croire car elle rend le personnage en cause (je ne vais pas dévoiler le nom) carrément ignoble. Son but est louable mais pas ses actions. Ce mec est un gros enfoiré ! Excusez-moi du peu !
En outre, j’ai beau me triturer les méninges, je suis dans l’incapacité de saisir pourquoi on en est arrivé là. Voilà le véritable mystère de toute cette histoire. Et celui-ci, on ne vous le dévoilera pas !

UN PETIT MOT POUR LA FIN ?!

Oui. Méfiez-vous des colis…


Publié par Lisa

Bonjour, petit(e) promeneur(se) du net ! Sois le(a) bienvenu(e) ! Depuis que j'ai rejoint la team des gens qui aiment parler lifestyle, je bafouille et je cafte sur mon quotidien. Mais il faut que je vous prévienne... Ce quotidien est teinté par le regard passionné que je porte sur la Corée et le Japon. J'espère vous faire passer un moment sympathique à chaque lecture. Il m'arrive même d'être un peu rigolote... parfois... À très bientôt !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :