Le SWEETEA'S : Hana, dul, set, Fusion !

Cela faisait une éternité que je n’avais pas posé mon popotin sur la chaise d’un restaurant coréen. C’est que je me suis éloignée de Paris et dans ma banlieue profonde, la culture asiatique est très peu représentée. À part le sushi/thaï/japonais/chinois à volonté du coin, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent.

Donc, un beau dimanche midi de tempête (merci Chiara), j’embarque ma fille et ma soeur et je les traîne au SWEETEA’S dans le 3ème (Je précise car il y en a un deuxième du côté de Poissonnière).
J’avais réservé au préalable et heureusement car le lieu est assez petit (12/15 tables de 4 personnes, au grand max). Vous attendrez sagement dehors si vous vous présentez à l’improviste.

FACEBOOK

J’ai choisi le SWEETEA’S car les photos postées sur leur page FACEBOOK sont carrément alléchantes. J’étais à un cheveu de slurper mon écran dans l’espoir de goûter virtuellement à leur Tteokbokki fromage. La carte, l’ambiance, les plats… tout est magnifique sur leur page. Peut-être un peu trop, d’ailleurs. Les angles de vue sont géniaux mais fatalement, la réalité devient légèrement décevante. Mais j’y reviendrai…

AU SWEETEA’S

Pour vous y rendre, ce n’est pas très compliqué. Vous descendez aux Halles, vous prenez la sortie Lescot et vous marchez une dizaine de minutes, histoire de vous creuser le ventre.

Comme j’ai réservé, nous nous installons sans attendre. Il est à peine 12:30 mais le service bat son plein. La salle grouille d’effervescence. Les tables sont très rapprochées. Oubliez les conversations trop intimes.

L’accueil est… arrrgh… je n’ai pas envie de clamer qu’il n’était pas sympathique. Il était… un peu expéditif. Efficace mais très expéditif.
Lorsque vous commandez, on vous apporte tout à table. Les entrées et les plats de résistance. Cela peut paraître étrange mais c’est un des aspect de la culture coréenne. Tous les aliments sont servis et partagés entre les convives. On picore, avec ses baguettes en acier, dans chaque plat et on goûte à tout. Il n’y a pas de « heeeey, mais c’était mon entrée, ça » !

LA CARTE


Menu complet

Nous optons pour des mandu (ou gyoza, si vous préférez), du calamar en friture et du pajeon au kimchi (une sorte de crêpe/galette salée) en entrée. Puis, nous nous décidons pour deux kimchi jjigae (soupe de kimchi au porc et au tofu) et un jjajang udon (des nouilles japonaises à la pâte de haricot noir coréenne) pour ma soeur car depuis notre voyage en Corée, elle ne peut plus manger épicé.
En boisson, les filles prennent une limonade aux fruits faite maison et moi… une bière Hite (il est interdit de juger les buveuses de bière, okay).

Les saveurs sont agréables mais lorsqu’on est accro à la nourriture coréenne au point d’en cuisiner chez soi, on ne s’y retrouve pas réellement. IL EST BIEN PRÉCISÉ QUE C’EST DE LA CUISINE FUSION. Et en effet, elle est adaptée au palais français. Je n’ai pas vraiment retrouvé les caractéristiques gustatives du pays du matin frais. C’est très bon mais ça manque de piment, d’huile de sésame et d’ail. Tout est trop doux ou subtil. Les coréens ont un fort tempérament que l’on ressent jusque dans l’assiette et c’est ce qui me plaît. Et malheureusement, ici, j’ai retrouvé… Paris.

Un goût très frenchy avec une pointe d’ailleurs

Parlons des portions maintenant. Oui, car c’est un autre point qui est susceptible de fâcher. Lorsque les plats arrivent, on a un instant de flottement. Le prix et la taille des assiettes ne vont pas ensemble. Le premier raisonnement qui survient est que le menu est bien cher pour ce que c’est. On pense repartir avec l’estomac criant famine. On se murmure les unes aux autres qu’il va falloir faire un détour par un salon de thé ou une boulangerie dans deux petites heures.
Et puis on débute le repas. On discute. On enchaîne avec la suite. Et alors que l’on n’a même pas fini sa petite soupe au kimchi, on n’en peut déjà plus. On est bien rassasiées pour tooooute l’après-midi. Même le café ne passe pas alors qu’on avait affirmé vouloir tester le bingsu (glace pilée) au melon ou la crème brûlée au matcha.

LE PRIX

L’addition s’est chiffrée à moins de 25€ par personne pour une entrée/plat/boisson. C’est largement suffisant pour des appétits plus ou moins aiguisés. Si vous êtes un(e) gros(se) mangeu(r)(se), par contre, vous risquez de rester sur votre faim ou de faire flamber la note. Mais après c’est un choix personnel.

EN CONCLUSION
Le SWEETEA’S propose une cuisine fusion qui soulagera les réfractaires au piment. Les produits sont frais. Ça se sent. On fait tout de même plaisir à ses papilles mais on restera loin des rues de Jonggak. Soyez prévenus.

COORDONNÉES

LE SWEETEA’S

FACEBOOK
INSTAGRAM

ACCÈS
61, rue des Gravilliers 75003 Paris
01.48.87.81.79

Publié par Lisa

Bonjour, petit(e) promeneur(se) du net ! Sois le(a) bienvenu(e) ! Depuis que j'ai rejoint la team des gens qui aiment parler lifestyle, je bafouille et je cafte sur mon quotidien. Mais il faut que je vous prévienne... Ce quotidien est teinté par le regard passionné que je porte sur la Corée et le Japon. J'espère vous faire passer un moment sympathique à chaque lecture. Il m'arrive même d'être un peu rigolote... parfois... À très bientôt !

2 commentaires sur « Le SWEETEA'S : Hana, dul, set, Fusion ! »

  1. bonjour, comment vas tu? je comprends ta déception. mais je pense que pour les personnes qui comme moi ne peuvent plus manger épicé, c’est idéal. enfin, je ne suis pas parisienne et je ne compte pas remonter un jour ;) merci pour le voyage par procuration. passe un bon vendredi et à bientôt!

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou, ça va et toi ?
      Oui c’est vrai. J’y ai pensé parce que ma soeur est comme toi. D’ailleurs si on doit un jour retourner en Corée ensemble, ça risque d’être difficile pour elle parce que la grande majorité de la bouffe l’est. C’est pour ça qu’il faut bien prendre en compte le terme « fusion ». C’est super bon mais c’est un dérivé de la cuisine coréenne. Idéale à tout un chacun. Même pour les enfants.

      J'aime

Répondre à Lisa Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :